Image L'immobilier en Tunisie, la location a-t'elle un avenir ?

L'immobilier en Tunisie, la location a-t'elle un avenir ?

L'immobilier en Tunisie, la location a-t'elle un avenir ?

En Tunisie, le dynamisme économique, mais aussi les influences sociales sont autant de facteurs qui rendent le marché de l'immobilier local plus facile à cerner. Si le secteur immobilier en Tunisie n'a jamais été aussi florissant qu'aujourd'hui, de nombreux professionnels se demandent si dans l'immobilier en Tunisie, la location a un avenir. La question mérite d'autant plus d'être élucidé que le marché tunisien ne réagit pas du tout de la même façon à ce segment spécifique qu'un autre pays.

La location en Tunisie, plus une contrainte qu'un idéal

La Tunisie est un pays dans lequel la propriété immobilière un véritable culte qui est entretenu au sein des familles. Pour les enfants, devenir propriétaire un jour est une évidence, au point où la perspective même de la location n'est aucunement envisagée.

Autrefois, les prix abordables des terrains ainsi que la situation financière plus ou moins stable permettant d'entretenir cet idéal. Malheureusement, les crises successives, aussi bien politiques qu'économiques, ont changé la donne. Non seulement le pouvoir d'achat des Tunisiens a fortement baissé, mais en plus le prix des lots a grimpé en flèche, rendant complètement impossible l'accès à la propriété aux jeunes générations, obligées de vivre chez leur parents même après le mariage.

Si de plus en plus de jeunes Tunisiens commencent à s'ouvrir à la perspective de la location, il est encore loin le temps de l'engouement massif des nationaux pour ce segment. Résultat, la plupart d'entre eux préfèrent acheter et construire de façon anarchique juste dans l'espoir d'être propriétaires.

Ce qui implique que le marché de l'immobilier en Tunisie, de la location en particulier, aussi infirme soit-elle, est principalement entretenu par les résidents étrangers ou des ressortissants tunisiens résidents à l'étranger de retour dans leur pays.

La location en Tunisie, un marché dominé par les étrangers

Le segment est essentiellement réparti entre l'immobilier résidentiel, l'immobilier commercial et l'immobilier administratif. Avec le retour des ressortissants tunisiens résidant à l'étranger depuis la révolution de 2011 et l'intérêt de ressortissants étrangers souhaitant s'établir en Tunisie, les 3 segments connaissent un boom considérable. En effet, les Tunisiens ayant fait fortune à l'étranger sont rentrés avec la ferme volonté d'investir leur fortune dans la création d'entreprise. Ce qui fait de l'immobilier commercial et de l'immobilier administratif un segment florissant.

D'autre part, la plupart d'entre eux rentrent au bercail avec toute leur famille et préfèrent recourir à la location de maisons ou de villas en début de séjour avant de pouvoir devenir à leur tour propriétaire. A côté de la location de villas et de maisons qui représente respectivement 59% et 34%, a location d'appartement, représentant une infirme partie du segment de la location, soit 6,5%, est surtout réservé aux touristes en vacances qui ne souhaitent pas s'établir sur le long terme.

L'immobilier de luxe dominé par la création de grands complexes résidentiels est surtout destiné aux touristes hauts de gammes. En la matière, le Groupe HBG Holding créé par l'homme d'affaires tunisien Tarek Bouchamaoui fait office de pionniers en la matière. La location semble donc avoir un avenir en Tunisie.

Autres Sujets

Location d'appartement en Tunisie : les lois en vigueur

Publié le 25/02/2018
En Tunisie, sur le parc de 3 millions de logements disponibles, les appartements ne représentent que 6,5%. Le marché est surtout dominé par la...